Selenis initie le Cycle Révolution Digitale qui impacte lourdement tant le secteur des services financiers que celui de la protection sociale. Nous consacrons cette première lettre à cadrer le sujet pour développer un point de vue global. Au cours des prochaines lettres, nous vous présenterons les technologies innovantes les plus pertinentes et nous vous montrerons comment l’usage intensif du numérique peut générer d’importants gisements de valeur.


La transformation digitale est un concept managérial, voire stratégique, visant à introduire les nouvelles technologies d’information et de communication dans l’ensemble des processus métier de l’entreprise aux fins de : 

  • Gagner en efficience opérationnelle et commerciale,

  • Accroître significativement l’interactivité avec l’environnement,

  • Et surtout pénétrer un nouveau territoire d’innovations pour in fine créer delà valeur économique et sociale.

  • économique et sociale.

La révolution digitale comporte quatre vecteurs d’innovation de rupture :

  1. La capacité de prédiction induite par une puissance d’analyse sans précédent (Big Data),

  2. L’interconnexion massive et instantanée, horizontale et verticale, offerte par les réseaux sociaux numériques (Twitter, Facebook mais aussi bien-sûr tous les sites communautaires spontanés ou affiliés à une organisation…),

  3. Les smart applications qui embarquent intelligence et individualisation dans une série d’objets connectés parfois nomades,

  4. L’hébergement des données et des applications dans le nuage qui donne accès à l’information partout, tout le temps et à moindre coût (cloud computing).


Quels bénéfices concrets peut-on en attendre ?


Les impacts de la révolution en cours sont chaque jour, plus nombreux et ne peuvent être facilement circonscrits sans risque d’omission voire d’obsolescence...


Pour autant, les principaux bénéfices attendus sont les suivants :

  • Améliorer la connaissance du risque et donc influer sur la maîtrise des équilibres techniques,

  • Repenser les processus de production par une efficience accrue et un transfert vers le client,

  • Transformer la relation client : plus personnalisée, plus collaborative, plus intuitive,

  • Proposer des services à valeur ajoutée complémentaires du portage de risque.

Les territoires d’application sont multiples comme la digitalisation de la relation client, le conseil personnalisé et instantané ou bien l’assurance à l’usage.

49% des français utilisent internet pour se renseigner sur des questions de santé (moyenne au niveau européen - 44%) (Source : Observatoire du numérique)

Comment surfer sur la vague digitale ?


Comme pour toute innovation, a fortiori pour une révolution schumpetérienne, le succès réside dans la capacité à poser un filtre méthodologique rationnel sur un magma éruptif d’idées et de savoir-faire, afin de sélectionner et exploiter les meilleurs gisements de valeur.

Le préalable sera donc de définir un territoire prioritaire d’innovation, un axe de développement et une ambition claire et chiffrée en répondant aux questions suivantes notamment :

  • Quelle est notre priorité absolue : restaurer, pérenniser ou développer un équilibre économique, développer notre portefeuille, investir de nouveaux métiers, prendre un avantage concurrentiel décisif, accroître l’efficience de l’entreprise ?

  • Dans le cadre du développement, quelles sont les attentes spécifiques de nos clients et comment les satisfaire ?

  • Quels objectifs chiffrés, ambitieux mais atteignables, pouvons-nous fixer en termes de croissance, réduction des coûts, taux de satisfaction, nombre d’innovations numériques ?

Le scénario de développement doit être fixé sur la base d’un diagnostic approfondi de la situation de départ sous les angles technique, commercial, financier, de gestion :

  • Quel est notre degré de maturité en termes de culture et de réalisation digitale ?

  • Est-ce que notre système d’informations est suffisamment urbanisé, ouvert et souple pour soutenir des développements numériques rapides, interactifs et multi-usages ?

  • Comment concilier approche directe du client et réseau intermédié ?

  • Nos process peuvent-ils être accélérés et améliorés par le digital et si oui comment ?

  • Quels investissements sommes-nous prêts à consentir pour assumer le virage numérique ?

  • Afin de définir une cible atteignable et porteuse de résultats à forte valeur ajoutée du point de vue des bénéficiaires.


Ainsi nous pourrons résister à la tentation technophile tous azimuts ou à l’immobilisme prudent pour nous frayer un chemin dans la jungle numérique.


Quelques idées pour s’insérer efficacement dans la révolution digitale


Nous avons identifié 4 leviers pour initier une réflexion sur l’application des nouvelles technologies :


1. Planifier une stratégie claire et partagée pour maîtriser et non subir la transformation en définissant les bénéfices attendus et selon quelles échéances, les compétences nécessaires et en analyse les impacts sur l’activité opérationnelle

2. Monter un laboratoire de R&D pour détecter, prototyper et tester les meilleurs concepts.

3. Utiliser l’intelligence collective de vos collaborateurs, clients et partenaires pour développer des solutions pratiques, originales et à valeur ajoutée.

4. Investir dans des process courts et réversibles pour accroître la réactivité et l’adaptabilité.


La révolution digitale est en marche. L’ignorer reviendrait à nier le progrès, se marginaliser et finalement sortir du marché. La considérer seulement d’un point de vue technologique permettrait de tirer 10% des bénéfices attendus. En faire un véritable axe stratégique sera un puissant levier de création de valeur à condition de procéder avec méthode, de fixer des objectifs précis et individualisés et de choisir le chemin le plus adapté aux caractéristiques intrinsèques de l’organisation (structure, métiers, clients).

Nos solutions

38, avenue Hoche

75008 Paris

Tél : +33 (0)1 74 70 48 70

  • LinkedIn - White Circle

© 2020 Selenis

Abonnez-vous à nos points de vue